Soirée mémorable aux Ateliers Claus

Merci à tous ceux qui sont venus et qui ont rempli les Ateliers Claus ce vendredi !

C’était une belle soirée ! Voir et entendre la musique du film re-crée par toute cette bande de musiciens fous était une expérience assez intense. Le concert des Westhell a ensuite mis le feu et on a dansé finalement jusqu’à 4 heures du mat. Mémorable !

Pour ceux qui ont manqué les Westhell, ne les ratez le 13 avril: ils joueront au Nova après la projection de FAT CAT en compagnie de Miss Whips dans un mélange de rock’n’roll et de burlesque. Qu’on se le dise !

Ci-dessous quelques photos du concert par Fab on the moon, merci à elle! Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos (elles sont vraiment bien) de Fab grâce aux liens:

Wilf_ateliers_claus
Nina

Whest_hell_5
Lukas
Vincent

Une belle vitrine + détails sur la soirée de vendredi

Vendredi, c’est la soirée aux Ateliers Claus !!!

Vous pouvez en retrouver les détails en dessous de la photo de la vitrine de 72 records, 72 rue du Midi à 1000 Bruxelles, où les impatients peuvent déjà trouver le disque de la B.O.

Vitrine

le vendredi 22 mars aura lieu la sortie officielle du LP de la bande originale du film Fat Cat dont le maître d’oeuvre est le musicien Wilf Plum. Il s’agit d’un magnifique vinyle 33 tours, qui reprend in extenso la plupart des musiques que l’on entend dans le film. Il y a aussi des bouts de dialogues qui viennent rythmer la suite des morceaux (cfr la critique de sixto sur ce blog un peu plus bas).

 

Pour célébrer cette sortie, les labels Aredje, Red Wig et Heroika qui sortent le disque, organisent une soirée qui rassemble pour la première fois les musiciens qui ont participé à l’enregistrement des musiques de Wilf. Il y aura des représentants des « Westhell 5 », les membres de « LEM », un musicien de « L’orchestre tout puissant Marcel Duchamp », Lukas Simoni (de Coolhaven et de bien d’autres groupes et Nina Hitz, fabuleuse musicienne qui a participé à une multitude de projets.

 

Cette réunion est vraiment exceptionnelle puisqu’elle rassemble des musiciens qui viennent de Amsterdam, Rotterdam, Genève ou encore Deux-Acren (c’est moins loin…) et bien sûr Bruxelles.

Les morceaux seront joués avec des formations à géométries variables mais aussi parfois par des groupes dans leur line up original (comme Wethell 5 ou LEM qui interprétera sa version du morceau phare de la b.o. « Dans la jungle »).

 

Il y aura aussi l’une ou l’autre surprise pour faire de cette soirée un sacré moment de musique, ça va vraiment bien swinguer.

 

D’autant que la soirée se poursuivra avec les Djs Ir. Vandermeulen de l’Amsterdam Beat Club et Waikiki Wilf (aka Wilf Plum himself) et ça va bien balancer aussi de ce côté là.

Bref, une soirée à ne pas manquer.

Voici la liste complète des musiciens invités (mais il y aura aussi en plus l’une ou l’autre surprise…)

 

  • Nina Hitz au violoncelle, Lukas Simonis à la guitare, Norbert Starink au clavier, Ir. Vendermeulen au saxophone, Mathieu Klooker à la guitare, Nicolas Ekla et Eric Lorenz à la basse, Vincent Bertholet à la contrebasse, et Flo Cha à la batterie et au clavier.
  • Et ensuite, dancefloor endiablé avec 
  • Djs Ir. Vendermeulen (Amsterdam Beat Club) & Waikiki Wilf
  • 5 / 7 euros
  • à partir de 20 heures
    • Ateliers Claus@ Rogier Rue de Brabant, 23 A (Passage Rogier) 1210 Bruxelles 
  • Détails sur la soirée aux Ateliers Claus du 22 mars

    4wilfthmb

    Le vendredi 22 mars aura lieu la sortie officielle du LP de la bande originale du film Fat Cat dont le maître d’oeuvre est le musicien Wilf Plum. Il s’agit d’un magnifique vinyle 33 tours, qui reprend in extenso la plupart des musiques que l’on entend dans le film. Il y a aussi des bouts de dialogues qui viennent rythmer la suite des morceaux (cfr la critique de sixto sur ce blog un peu plus bas).

     

    Pour célébrer cette sortie, les labels Aredje, Red Wig et Heroika qui sortent le disque, organisent une soirée qui rassemble pour la première fois les musiciens qui ont participé à l’enregistrement des musiques de Wilf. Il y aura des représentants des « Westhell 5 », les membres de « LEM », un musicien de « L’orchestre tout puissant Marcel Duchamp », Lukas Simoni (de Coolhaven et de bien d’autres groupes et Nina Hitz, fabuleuse musicienne qui a participé à une multitude de projets.

     

    Cette réunion est vraiment exceptionnelle puisqu’elle rassemble des musiciens qui viennent de Amsterdam, Rotterdam, Genève ou encore Deux-Acren (c’est moins loin…) et bien sûr Bruxelles.

    Les morceaux seront joués avec des formations à géométries variables mais aussi parfois par des groupes dans leur line up original (comme Wethell 5 ou LEM qui interprétera sa version du morceau phare de la b.o. « Dans la jungle »).

     

    Il y aura aussi l’une ou l’autre surprise pour faire de cette soirée un sacré moment de musique, ça va vraiment bien swinguer.

     

    D’autant que la soirée se poursuivra avec les Djs Ir. Vandermeulen de l’Amsterdam Beat Club et Waikiki Wilf (aka Wilf Plum himself) et ça va bien balancer aussi de ce côté là.

    Bref, une soirée à ne pas manquer.

    Voici la liste complète des musiciens invités (mais il y aura aussi en plus l’une ou l’autre surprise…)

  • Nina Hitz au violoncelle, Lukas Simonis à la guitare, Norbert Starink au clavier, Ir. Vendermeulen au saxophone, Mathieu Klooker à la guitare, Nicolas Ekla et Eric Lorenz à la basse, Vincent Bertholet à la contrebasse, et Flo Cha à la batterie et au clavier.
  • Et ensuite, dancefloor endiablé avec 
  • Djs Ir. Vendermeulen (Amsterdam Beat Club) & Waikiki Wilf
  • 5 / 7 euros
  • Vendredi 22 mars à partir de 20 heures
    • Ateliers Claus@ Rogier Rue de Brabant, 23 A (Passage Rogier) 1210 Bruxelles 
  • Le programme du Nova

    Ca y est il est disponible en ligne et bientôt dans vos boîtes aux lettres !! Il est superbe!!

    Rubon1769-56e95

    Le programme (c’est le N° 136) est particulièrement alléchant: sortie du film « Surviving Life » de Svankmajer, un focus sur le travail de Harun Farocki…et puis le programme avec et autour de Fat Cat. Nous en reparlerons dans un post à venir dans lequel nous passerons en détail les différentes soirées dans lesquelles est programmé Fat Cat mais dors et déjà, aller découvrir de quoi il en retourne via ce lien

    http://www.nova-cinema.org/spip.php?rubrique1774

    La chronique de Sixto

    Nous avons reçu un texte de Sixto, de la Cave 12 à Genève, qu’il nous a envoyé suite à l’écoute de la BO du film. Merci à lui.

    « Bande-son du long-métrage éponyme réalisé par Patricia Gélise & Nicolas Deschuyteneer, le vinyle s’écoute, voire s’effeuille pour ce qu’il est. Soit la bande-son de Fat Cat. Mais Fat Cat, c’est quoi? Un bar à hôtesses, « anonyme », comme il y en a tant dans toutes les grandes et moyennes villes du monde, avec ses clients, ses habitués, ses brigands-à-la-petite-semaine, ses complots, ses magouilles, ces entraîneuses, ses flics corrompus ou pas, ses indics, ses rendez-vous, ses histoires, ses vies, ses survies, ses rencontres, ses bars, ses alcools, ses cocktails, ses accidents, ses boules à facettes, ses pistes de danse désertées, et…. sa musique. Dans tous les bars à hôtesses du monde, il y a de la musique. Radio souvent, cd’s souvent également, juke-box de plus en plus rarement, karaoké, peut-être… la particularité notoire et bienvenue au Fat Cat (le lieu donc!) c’est que la musique y est omni-présente et jouée en live par un groupe de musiciens inamovibles, semblant être là depuis la nuit des temps, intemporels, et ne vivant que sur scène et derrière leurs instruments. Décor vivant, tapisserie subrepticement présente, emplissant continuellement l’espace sans en avoir l’air. Ambiances jazzy, chanson-cabaret, atmosphères « lounge-détente », on y est bien, au Fat Cat. Et sur disque, on y est bien, aussi. Les ambiances se suivent et se succèdent de manière extrêmement fluides… on oublie qu’il s’agit d’une bande-son. Et c’est en ça que ce disque est particulièrement réussi. Il est souvent difficile de faire le pas entre une bande-son « accompagnant » un film et que celle-ci tienne la route au-delà des images. Ici, c’est totalement le cas. Après un début « carpenterien » pour planter un décor de tension sous-jacente, les plages s’écoutent d’elle-même, rendant bien l’atmosphère rampante, discrètement troublante et un brin sensuelle par moments, avec quelques réminiscenses-Jaques-Tati ou gainsbourgienne des 50ies, un brin d’électricité bluesy, voir rocky, slow/danse-à-deux, une autre pointe légèrement groovy, d’autres relents de poursuites-thriller, le tout entrecoupé de mini-dialogues nous rappelant que dans tous les Fat Cat du monde,  il y a des mystères/complots qui se trament et des vies-échanges qui se nouent et se dénouent. Un très bon album, qu’ici, on écoutera forcément, tard, la nuit, au milieu de vapeurs d’alcools forts, titubant dans nos désirs-quêtes de vie, accompagné de qui sera là, avec les portes de notre Fat Cat-à-nous grandes ouvertes. Au-delà d’une bande son de film, c’est bel et bien d’un album en soi qu’il s’agit, composé de toute pièce par Wilf Plum (batteur du culte Dog Faced Hermans) qui a réussi à totalement se fondre/glisser au sein des différentes ambiances « manciniennes et autres… » hantant le disque de manière réellement confondante, « authentique ». Idéal pour tous les Fat Cat du monde ou pour siroter son whisky chez soi, seul ou accompagné.  Tous au Fat Cat! On peut même y danser! »

    Sixto